mardi 29 janvier 2013

Vitrail


Après mon histoire de fripes, je ne pouvais pas vous épargner mes petites écailles... Elles composent un rideau que j'ai mis des heures et des heures à confectionner au cours de ma première grossesse. Comme s'il fallait marquer ce temps. C'est parti d'une image aperçue ici qui m'a aussitôt plongée dans un rêve et s'est scotchée dans mon cerveau. Il fallait que j'en fasse quelque chose. Je ne disposais pas de tissus, tons, couleurs aussi magnifiques (en plus, c'est si bien vu l'association vichy - tissus africains !). J'ai donc fait à ma sauce en récupérant des tissus stockés dont je ne réservais pas les métrages. Il y a aussi des vieux t-shirts et autres habits en jersey, un vieux pull, des anciens rideaux, des toiles cirées... Bref, chaque morceau raconte une histoire. Ça m'évoque, toute proportion gardée, les américaines d'autrefois qui retaillaient les chemises usées pour faire des patchworks. Je n'aurai jamais la patience ni la dextérité pour constituer un ouvrage d'une telle précision au millimètre près. Avec mon fouillis de tissus plus ou moins transparents et les couleurs qui se sont imposées, le résultat une fois accroché m'a plu car il me donne la précieuse impression de contempler un vitrail.


Sinon, je voulais juste montrer cette association d'imprimé de foulard (anti-bavouille !), pull jersey, velours côtelé que je trouve sympathique (le carrelage marronnasse des années 70 ne faisait pas partie de la sélection, désolée de vous en imposer la vision). Merci à mon petit modèle pour l'occasion.


2 commentaires:

  1. Haaa, le carrelage marronnasse ! Son pendant vert caca d’oie sévit dans la cuisine de mon enfance : - )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Il est côté en bourse celui-là !

      Supprimer